Archive de la catégorie ‘DECLIC’

Mécanicien automobiles

Jeudi 4 novembre 2010

Compétences

Il entretient et répare les véhicules. Le plus souvent, il travaille chez un concessionnaire ou un garagiste. En atelier, il fait des révisions et des contrôles à l’aide d’appareils adaptés.
Il peut remorquer une voiture en panne jusqu’à l’atelier pour la réparer.
Il établit un devis et commence les travaux après accord du client.
Formation

L’évolution des formations initiales du secteur automobile va dans le sens d’une diminution des formations du niveau CAP au profit des BEP et de formations de niveau supérieur.

Débouchés

Un salarié peut devenir chef d’atelier avec des responsabilités hiérarchiques s’il travaille dans un garage d’une certaine importance. Il peut aussi s’installer à son compte après quelques années de pratique en créant une entreprise artisanale. Le salaire d’un mécanicien débutant correspond au SMIC.

Mécanicien automobiles  dans DECLIC cor055hd

Visite de l’entreprise CIMAJ Bricafeu

Mardi 2 novembre 2010

buchettes

                   Le 28 octobre 2010, nous sommes allés visiter une entreprise de fabrication de buchettes allume-feu à Toulouse. L’entreprise CIMAJ est le leader sur le marché dans la région Midi-Pyrénées.

Ces buchettes sont fabriquées à partir de sciure de bois livrée dans un hangar de l’entreprise. Elles sont ensuite compactées par une machine brevetée. Nous n’avons pas pu filmer le procédé de fabrication dû à la préservation du secret de fabrication.

Nous avons pu rencontrer le responsable de production qui se charge de surveiller la production et de conditionner les buchettes pour qu’elles soient prêtes à la vente.

Après cela, nous avons rencontré le commercial de l’entreprise qui nous a expliqué son métier ainsi que le fonctionnement de l’entreprise.

Enfin nous avons eu une entrevue avec l’assistante de direction et la secrétaire comptable. Très complémentaires, elles peuvent se remplacer entre elles ou se diviser les tâches en fonction de si elles sont occupées ou si elles n’ont pas le temps.

Nous n’avons pas pu rencontrer le directeur, très sollicité par son travail.

 L’entreprise CIMAJ se diversifie de par son domaine d’activité, et fait aussi dans la vente de chaudières, nouvelle branche en adéquation avec la vente de buchettes.

Bien que ce secteur ne soit pas, pour la majorité d’entre nous, le secteur dans lequel nous voulons travaillé, la visite s’est faite dans le calme et la bonne humeur générale.

Chargé d’accueil et de services clientèle bancaire (projet pro rémi)

Mardi 26 octobre 2010

 banque

 Salut c’est Rémi! Je vais vous présenter la fiche d’un des métiers vers lequel je souhaite m’orienter, à savoir « Chargé d’accueil et de services clientèle bancaire » plus communément appelé « Chargé de clientèle bancaire » :

Nature du travail

 

  •  
    •  
      • Gérer les dossiers

Il suit au quotidien les comptes de ses clients et prend contact avec eux quand un incident se produit. Il s’informe sur les changements qui ont pu se produire dans leur vie et qui expliqueraient leurs difficultés financières. Il traite les éventuels litiges et négocie, le cas échéant, des réaménagements de contrats.

  •  
    •  
      • Fidéliser les clients

Il informe et conseille ses clients en fonction de leurs besoins, mais aussi de leur situation économique. Il les aide à monter des dossiers de demande de crédit, négocie avec eux des autorisations de découvert, leur indique les meilleurs placements à effectuer… Objectif : fidéliser les clients à la banque.

  •  
    •  
      • Élargir le portefeuille

Doté d’un grand sens commercial, il prospecte en permanence de nouveaux clients et cherche à leur vendre les produits et les services proposés par son établissement. Persuasif, il développe des argumentaires, relance ses interlocuteurs, met en avant les offres promotionnelles liées à une première souscription.

Compétences Requises

  •  
    •  
      • Le goût du défi

Soumis à des objectifs chiffrés, le conseiller doit faire signer un maximum de contrats sans pour autant forcer la main et perdre la confiance de ses clients. Les résultats obtenus sont passés au crible. Dans certains établissements, la pression est forte : il faut être capable de la supporter.

  •  
    •  
      • Un bon contact

La force d’un conseiller, c’est sa capacité à nouer des relations chaleureuses avec ses clients et à recueillir des informations personnelles. Plus un conseiller connaît la vie de son client (mariage, divorce, enfants, projets d’achat immobilier…), plus il est à même de lui proposer des solutions adaptées à ses besoins.

  •  
    •  
      •  Des connaissances variées

Connaissant parfaitement les produits financiers et suivant avec attention l’évolution des marchés, il joue un rôle d’expert auprès des particuliers. Face à une entreprise, il doit faire appel à ses connaissances juridiques et fiscales et être capable d’évaluer les risques liés à telle ou telle opération. En cas de doute, il peut prendre conseil auprès d’un gestionnaire de patrimoine ou d’un analyste de crédit.

Accès à l’emploi métier

Cet emploi/métier est accessible avec un diplôme allant de niveau Bac+2 (BTS, DUT, …) à Bac+5 (Master) dans le secteur de la banque ou de la vente.
Il est également accessible avec une expérience professionnelle dans le secteur bancaire sans diplôme particulier, sur concours (tests psycotechniques + 2 entretiens). On part alors sur une formation en alternance, entre le CFA Banques (celui de Balma par exemple) pour la partie théorique, et une banque, proposant cette formation, pour la partie pratique en agence.

Pour se voir confier un portefeuille de grandes entreprises, mieux vaut viser un bac + 5 (master pro) dans le secteur de la banque et de la finance.
La pratique de l’anglais peut être requise.
Un casier judiciaire exempt de toute mention contradictoire peut être exigé.

Lieux d’exercice du métier

  •  
    •  
      • En agence

Le chargé de clientèle exerce son métier dans un bureau où il accueille ses clients, le plus souvent sur rendez-vous. Un ordinateur et un téléphone sont à sa disposition pour surveiller les mouvements de fonds ou joindre les clients. Il peut aussi les contacter pour leur proposer un nouveau produit susceptible de les intéresser.

  •  
    •  
      • Chez les clients

Les conseillers qui ont en charge un portefeuille de professionnels (artisans, commerçants, professions libérales) ou d’industriels sont amenés à se déplacer dans les entreprises pour rencontrer leurs clients en fonction de leurs disponibilités. Les horaires de travail peuvent alors être irréguliers.

Carrière et salaires

Le salaire du débutant varie de 1300 à 1700 euros brut par mois.

  •  
    •  
      • Des recrutements en masse

C’est dans le domaine commercial que les besoins sont les plus importants : les chargés de

  •  
    •  
      • Un éventail de spécialités

Dans certaines banques, les chargés de clientèle sont spécialisés sur tel ou tel type de transactions : immobilier, matières premières, placements boursiers, etc.

Mais la principale distinction porte sur la clientèle qu’ils prennent en charge : particuliers ou professionnels.

  •  
    •  
      • Des carrières évolutives

Avec l’expérience, un chargé de clientèle peut devenir chef de produit marketing, gestionnaire de patrimoine ou analyste de crédit. Autre possibilité : l’évolution en interne vers un poste de responsable d’antenne, de directeur d’agence ou de chargé de mission (ce dernier métier s’exerçant au siège).

vendeur pret a porter

Mardi 26 octobre 2010

je m’appelle jeremy et je suis actuellement en formation DECLIC .

mon projet professionnel c’est de devenir vendeur dans le prêt à porter .

                                                                              vendeur pret a porter dans DECLIC Pr%C3%AAt-%C3%A0-Porter-300x225

 

   VENDEUR PRET A PORTER

      vignette-produits-378 dans DECLIC   

      

ce métier consiste à acquérir les connaissances de base et les savoirs faire professionnels indispensable aux metiers de la vente , du commerce et de la distribution relatifs à la logistique ,l’approvisionnement, le marchandisage, les techniques de vente,et les techniques de commercialisation.

L’accés a ce métier

Cet emploi/métier est accessible avec un diplôme de niveau CAP/BEP à Bac+2 (BTS, DUT, …) dans les secteurs de la vente et du commerce.
Des formations spécifiques (esthétique, couture, …) peuvent être demandées.
Il est également accessible avec une expérience professionnelle dans le secteur de la vente sans diplôme particulier.
La maîtrise d’un logiciel de gestion de stock peut être demandée.

CONDITION de travail

L’activité de cet emploi/métier s’exerce au sein de magasins indépendants, de magasins spécialisés (parfumerie, prêt-à-porter, …), de grands magasins en contact avec les clients et en relation avec les chefs de rayon, les responsables de magasin.
Elle varie selon la taille de la structure et le type de produit vendu (parfums, vêtements, bijoux, …).
Elle peut s’exercer en horaires fractionnés, les fins de semaine, jours fériés et être soumise à des variations saisonnières (fêtes de fin d’année, soldes, …).
L’activité implique la station debout prolongée.

 COMPETENCES

  • Argumentation commerciale
  • Techniques de vente
  • Typologie des clients/consommateurs
  • Procédures d’encaissement
  • Gestes et postures de manutention

 

Conditions générales d’exercice de l’emploi/métier :

L’emploi/métier s’exerce en position debout avec des allées et venues fréquentes dans le magasin et les réserves. Le port d’une tenue adaptée aux produits et au style de la boutique est souvent recommandé.
Cette activité implique de travailler le samedi.

 alphboutique-ugrwhfk

SALAIRE: en moyen le salaire et de 1300 euro par moi.                             

Technicien de maintenance informatique

Mardi 26 octobre 2010

Le technicien de maintenance informatique

Présentation :

Un technicien de maintenance informatique doit savoir remplacer des pièces défectueuse , installer un nouveau matériel (ordinateur, imprimante, scanner…) , et doit savoir aussi agir rapidement , et savoir prévenir la panne .

 

Les conditions de travail :

 

Un technicien de maintenance informatique travaille plus souvent seul dans le service spécialisé d’un entreprise ou en clientèle. En clientèle ce service demande de nombreux déplacement parfois à des rythme soutenus , donc sur des horaires irréguliers, l’activité requiers des port de charges (imprimante , ordinateur…).

 

Rémunération :

 

De 20 000 à 36 000 € par an

soit entre 1 600 € a 3 000€ par mois

 

Niveau pour accéder au metier :

 

BAC +2

BTS informatique industrielle électronique 

BTS informatique de gestion option administrative de réseaux locaux d’entreprise

DUT génie electrique et informatique industrielle

DUT informatique option génie informatique

 

 

 

 

Technicien de maintenance informatique  dans DECLIC

 

 

Présentation du métier sapeur-pompier

Mardi 26 octobre 2010

Sapeur-pompier

 

Présentation du métier sapeur-pompier dans DECLIC 2429409463_1

 

Le sapeur-pompier est sur tous les fronts.

Volontaire, professionnel ou militaire, il exerce un métier à risques, qui demande une solide vocation.

 

La nature du travail de sapeur-pompier

 

Il administre les premiers soins aux accidentés de la route, aux victimes de noyade, de brûlures …

Il éteint les incendies de forêt ou d’immeuble, évacue les personnes en cas d’inondation, d’explosion, de tremblement de terre ..

Il résout certains problèmes domestiques : animal coincé sur un toit, fuite de gaz…

 

Conditions de travail

 

horaire chargés, très sollicité, le sapeur-pompier intervient en moyenne toutes les 9 secondes en France. Lorsqu’il est de garde, il est de service 24 heures d’affilée, puis s’arrête pour un repos de la même durée. Les jours comme les nuit peuvent être chargés, surtout dans les grandes villes.

 

Il a besoin de courage, altruisme et prudence, le sapeur-pompier doit être très efficace et résistant.

 

Rémunération

 

1280 euros brut par mois.

 

Accès au métier

 

Sapeur-pompier professionnel 2nd classe : être titulaire du diplôme national du brevet, d’un CAP ou d’un BEP, être âgé de 18 à 25 ans et réussir le concours.

 

Accès au concours

 

 

  • être de nationalité française,

 

  • avoir entre 18 et 25 ans au 1er janvier de l’année du concours ( prolongations possibles),

 

  • jouir de ses droits civiques et se trouver en position régulière au regard du code du service National,

 

  • mesurer au moins 1,60 m,

 

  • satisfaire à des critères d’aptitude physique et médical (vue, équilibre),

 

  • être titulaire d’un des diplômes suivants : BEPC, Diplôme National du Brevet ou de l’un des diplômes homologués au niveau V au moins (BEP, CAP, BAC.) ou être sapeur-pompier volontaire depuis au moins trois années et être titulaire de l’AFPS et du CFAPSE (les sportifs de haut niveau peuvent se présenter au concours sans condition de diplômes).

 

 Déroulement de la carrière de sapeur-pompier professionnel

 

Après sa titularisation, la carrière d’un sapeur-pompier pro est celle d’un fonctionnaire territorial. Il progresse par avancement de grade et / ou d’échelon.

Fiche technique Agent d’entretien maintenance polyvalent

Mercredi 20 octobre 2010

technicien1.jpg

Définition

  • Effectue la maintenance et l’entretien des locaux et espaces à usage collectif (locaux communaux, établissements hospitaliers, maisons de retraite, immeubles, écoles, locaux d’entreprises,…) selon les règles de sécurité. Peut gérer les approvisionnements d’outils et de consommables.

Activités

  • Diagnostiquer une panne sur une installation (éclairage, chauffage, sanitaires, …)
  • Entretenir et dépanner une installation électrique (éclairage, ventilation, interphone, …)
  • Réparer ou remplacer les poignées, vitres, rails, … de portes, fenêtres, …
  • Vérifier et entretenir l’installation sanitaire, de chauffage central et de production d’eau chaude
  • Préparer les supports (mur, boiserie, …) et appliquer les couches de peinture intermédiaires et de finition
  • Entretenir les espaces verts et extérieurs
  • Suivre l’état des stocks, identifier les besoins en approvisionnement et établir les commandes

Effectuer la pose et les raccords de papier peint et de moquette

Déposer, poser ou remettre en état un revêtement de sol ou mural (carrelage, faïence, parquet, lambris, plinthes, …)

Appliquer de la peinture au sol (allées, passages protégés, surfaces sportives, …)

Implanter ou changer des éléments de sécurité ou de signalisation (blocs de secours, sprinklers, balisage, …)

Installer et entretenir des appareils extincteurs d’incendie chez des clients

Modifier ou réparer des éléments maçonnés existants

Démonter/monter des éléments mobiliers, équipements sportifs, cloisons, faux-plafonds, …

 Accès à l’emploi métier

Cet emploi/métier est accessible avec un CAP/BEP dans des spécialités du bâtiment second oeuvre (peinture, plomberie, électricité,…).
Il est également accessible avec une expérience professionnelle dans un ou plusieurs corps d’état sans diplôme particulier.
La formation Prévention et Secours Civiques de niveau 1 -PSC1- peut être demandée.
 
 

Salaire

Salaire du débutant

De 1254 à 2500 euros brut  par mois.

Fiche Technique Infirmière du Travail

Mercredi 20 octobre 2010

infirmière 

 

Nature du travail

Le « rôle propre »

Ce rôle consiste à assurer, en collaboration avec l’aide-soignant, les soins d’hygiène, de confort et de sécurité du patient. L’infirmier s’assure aussi que le patient a bien compris les explications du médecin. Il peut répondre à certaines de ses interrogations. Mais, dans tous les cas, l’infirmier est soumis au secret professionnel.

Le « rôle sur prescription »

La prescription médicale est le seul lien hiérarchique entre le médecin et l’infirmier. C’est-à-dire que l’infirmier n’intervient que sur ordre et avec l’accord du médecin. En aucune façon, il ne peut définir lui-même un traitement pour le patient. En revanche, il est chargé de surveiller les éventuels effets secondaires ou complications.

La gestion administrative

Surveillance des équipements, gestion des stocks de médicaments et des dossiers… autant de tâches dont l’infirmier doit s’acquitter. Il établit aussi les plannings de soins en fonction des prescriptions médicales. Par ailleurs, il peut organiser des rendez-vous auprès d’autres services (en radiologie, par exemple). Ou s’occuper des formalités d’admission des patients et rédiger les comptes rendus des visites du médecin dans le cahier des soins…

Compétences requises

Le sens du dialogue

Au sein de l’hôpital, l’infirmier est un maillon important de l’équipe médicale, car il a aussi une fonction d’observation et de dialogue avec le patient. Il recueille des informations pour une prise en charge adaptée. Cela lui permet d’être à l’écoute, de rencontrer les familles, d’assurer un accompagnement et un soutien psychologique.

Une santé de fer

Un bon équilibre et une grande résistance physique sont indispensables. Par ailleurs, la capacité à s’organiser et à analyser rapidement une situation sont des atouts pour s’épanouir dans ce métier. Sur le plan psychologique, la maturité et la capacité à prendre du recul permettent de côtoyer la maladie et la mort en se préservant le mieux possible sur le plan personnel.

Une vigilance élevée

L’infirmier doit savoir interpeller le médecin lorsqu’il identifie une anomalie ou une prescription atypique, afin d’en obtenir confirmation. Cela constitue une des difficultés majeures de la profession. Il doit être en mesure de comprendre chaque prescription pour en déterminer les risques et les surveillances. Ce diagnostic infirmier est complémentaire du diagnostic médical et ne s’y substitue en aucune manière.

Accès au métier

infirmier(ière)

-->Pour exercer ce métier, il faut obtenir le diplôme d’État d’infirmier, délivré par les instituts de formation aux soins infirmiers (IFSI).Le DE est désormais reconnu au niveau bac + 3. 30 629  places étaient offertes au concours de la rentrée 2009. Les auxiliaires de puériculture et les aides-soignants justifiant de 3 ans d’expérience peuvent se présenter à un examen d’admission spécifique et bénéficier d’une dispense de certaines unités de formation.

Niveau bac + 3

  • Diplôme d’État d’infirmier.

Salaire

Salaire du débutant

1420 euros brut dans le Fonction Publique Hospitalière (1580 euros brut au bout de 3 ans d’expérience)

Fiche Technique Comptable Gestionnaire de paie

Mercredi 20 octobre 2010

comptable.jpg

  

Nature du travail

Comptable unique

Dans une petite entreprise, le comptable unique est sur tous les fronts. Il enregistre les opérations comptables au jour le jour. Il prépare la clôture des comptes annuels, qui seront vérifiés par l’expert- comptable et certifiés par le commissaire aux comptes. Il établit les feuilles de paie des salariés et les déclarations fiscales et sociales…

Comptable spécialisé

Dans une grande entreprise, des comptables clients, des comptables fournisseurs, des comptables paie et des comptables analytiques travaillent sous la responsabilité du chef comptable. Ils sont respectivement chargés de suivre le traitement des factures clients ou fournisseurs, de gérer la paie des salariés ou de mettre en place des tableaux de bord pour le contrôle de gestion.

Ou collaborateur d’expert

Dans un cabinet d’expertise comptable, le collaborateur est chargé de différents dossiers d’entreprises sous la responsabilité de l’expert-comptable. Le plus souvent, il tient la comptabilité d’artisans, d’agriculteurs, de commerçants ou de libéraux. Il prépare les bilans annuels sous la supervision de l’expert-comptable.

Compétences requises

De la rigueur avant tout

Avec lui, pas de facture en souffrance, de TVA non déclarée ou de prime salariée non versée. Organisé, le comptable passe ses écritures de façon très rigoureuse. Il fait preuve d’une grande vigilance au moment de l’inventaire et de la clôture des comptes annuels.

Dans les normes

Ce professionnel maîtrise les normes comptables ainsi que les logiciels de traitement comptable et fiscal. Curieux, il est à l’écoute des évolutions fiscales, sociales ou juridiques. La pratique de l’anglais est un atout de taille, en particulier dans les sociétés qui entretiennent des contacts avec l’étranger.

Un bon contact

L’autonomie et les qualités relationnelles sont primordiales pour progresser. Le comptable doit, en effet, faire preuve d’un bon contact. Que ce soit auprès des clients lorsqu’il exerce en cabinet. Ou dans ses rapports avec les clients, les fournisseurs, les salariés et les correspondants extérieurs de son entreprise.

Accès au métier

comptable

-->

À partir de bac + 2

Au niveau bac + 2, on a le choix entre les BTS, DUT et DEUST de comptabilité. On peut les compléter par une licence de gestion, une licence professionnelle ou le diplôme de comptabilité et gestion, qui donne une qualification reconnue par la profession. Nul besoin d’être un matheux de haut vol pour s’engager dans ces études, qui demandent néanmoins un esprit logique et la capacité à suivre une formation pluridisciplinaire (comptabilité, économie, droit, langue, informatique). Les bacheliers ES, S et STG sont majoritaires.

  • Le BTS comptabilité et gestion des organisations est préparé dans des lycées, des établissements privés ou en alternance.
  • Le DUT gestion des entreprises et des administrations (GEA) offre une spécialisation finance-comptabilité dans 75 IUT (instituts universitaires de technologie).
  • Deux DEUST, préparés en 2 ans à Montpellier I et Toulouse I, sont spécialisés en comptabilité.
  • Les licences professionnelles et les licences de gestion constituent une poursuite d’études très adaptée, accessible après sélection.
  • Le diplôme de comptabilité et gestion (DCG ) se prépare en 3 ans après le bac dans des classes de lycées. Des passerelles existent pour les titulaires de BTS, DUT, DEUST, licence…

Salaire

Salaire du débutant

En moyenne 1500 euros brut par mois.

Fiche Technique Agent de sécurité et prévention

Mercredi 20 octobre 2010

agent sécurité

  

Nature du travail

Sécuriser biens et personnes

L’agent de sécurité assure des missions de prévention, de surveillance et de protection des biens et des personnes, en respectant la législation et la réglementation en vigueur, ainsi que les instructions de sa hiérarchie.

Accueil et contrôle d’accès, surveillance générale et sécurité technique de site… font aussi partie de ses attributions.

Protéger et assister

Il détecte les anomalies et les intrusions, gère les incidents. Il procède aussi aux actions de sauvegarde adaptées : assistance à personne, diagnostic, premiers gestes de secours (si besoin)…

Intervenir et informer

L’agent de sécurité intervient à la demande du personnel autorisé à le faire ou sur déclenchement d’une alarme. Lorsque l’intervention requise dépasse ses prérogatives, il avertit alors ou fait avertir les services compétents (ou les personnes désignées) pour faire cesser le trouble concerné.

Après toute intervention, il informe sa hiérarchie ou les services publics de sécurité (police ou gendarmerie) par le biais d’un compte rendu, d’une « main courante » (plainte) manuscrite ou informatisée, d’une communication radio.

Compétences requises

Résistance et sang-froid

Sens de l’observation, constance et bonne condition physique sont les qualités exigées dans ce métier.Afin de pouvoir utiliser le plus efficacement possible les moyens d’assistance et de secours, l’agent de sécurité doit garder son sang-froid et réagir rapidement, en particulier en cas d’incendie, d’alarme ou d’alerte.

Respect des règles

Respect des règles de la profession et des conventions collectives tout en conjuguant les impératifs de la sécurité : c’est ce que l’agent de sécurité doit toujours avoir à l’esprit. Une certaine aisance dans les contacts avec le public et les services  de secours est également nécessaire.

Expression correcte exigée

En parallèle, de réelles compétences en communication (orale et écrite) sont indispensables pour rendre clairement compte des faits aux services de police ou à la hiérarchie.

Accès au métier

agent(e) de sécurité

-->Différents niveaux d’études sont possibles pour exercer ce métier. Les CAP, MC ou BP représentent les diplômes de base. Avec un bac + 3 ou un bac + 5, on occupe directement un poste d’encadrement. Viennent s’ajouter des qualifications professionnelles (agent de sécurité incendie certifié, opérateur certifié en télésécurité, conducteur de chien de défense certifié…) reconnues par la convention collective nationale.

Enfin, des formations spécifiques (sauveteur secouriste du travail, formation aux premiers secours…) peuvent faciliter le recrutement.

À noter : il faut être majeur, avoir un casier judiciaire vierge et être en possession d’une carte professionnelle obligatoire à partir du 31 mars 2009. Elle est délivrée par le préfet et valable 5 ans.

Niveau CAP

  • CAP agent de prévention et de sécurité ;
  • MC sûreté des espaces ouverts au public.

Niveau bac

  • Bac pro sécurité-prévention ;
  • Brevet professionnel (BP) agent technique de prévention et de sécurité.

Niveau bac + 2

  • DUT hygiène, sécurité, environnement.

Niveau bac + 3

  • Licence pro sécurité des biens et des personnes

Salaire

Salaire du débutant

1300 euros brut par mois

12